Le salut comme acte créateur – Esaïe 55 – Dimanche 25 septembre, 10h, temple de Saint-Martin, Vevey

En vue du culte d’offrande de la retraite paroissiale de Vevey, dimanche 25 septembre, 10h au temple de Saint-Martin :

Esaïe 55 (Es 55) – Le salut comme acte créateur (commentaire, notes exégétiques et homilétiques)

Pour le culte, une peinture, un seul tableau (même format que dans l’atelier pour adultes de la veille) comme œuvre collective des enfants ; nous travaillerons avec des Neocolors. Texte biblique Esaïe 55,6-13.

Message aux enfants, dans le culte :

Dans la première partie du message, avant de sortir avec les enfants, lecture d’Esaïe 55,1-3a(3b-5)6-9 et introduction à l’aventure à vivre : le salut comme acte créateur

Chant et départ des enfants pour animation picturale dans la crypte

Travail sur la peinture, à partir du texte, une « co-création » dans et avec l’Esprit de Dieu, nous laisser inspirer, devenir co-créateurs avec Dieu, une forme de prière picturale.

Retour avec les enfants dans le culte, deuxième partie du message,
lecture Esaïe 55,8-11 ; avec une animation où nous arroserons le tableau (prévoir échelle et arrosoir) …

Perspective christologique avec Luc 19,10 : « Le Fils de l’homme est venu chercher et sauver ce qui était perdu. »

Jubilation Esaïe 55,12-13

Esaïe 55 ; le texte (TOB)

“1 O vous tous qui êtes assoiffés, venez vers les eaux, même celui qui n’a pas d’argent, venez ! Demandez du grain, et mangez ; venez et buvez ! — sans argent, sans paiement-du vin et du lait. 2 A quoi bon dépenser votre argent pour ce qui ne nourrit pas, votre labeur pour ce qui ne rassasie pas ? Ecoutez donc, écoutez-moi, et mangez ce qui est bon ; que vous trouviez votre jouissance dans des mets savoureux : 3 tendez l’oreille, venez vers moi, écoutez et vous vivrez. Je conclurai pour vous une alliance perpétuelle, oui, je maintiendrai les bienfaits de David. 4 Voici : j’avais fait de lui un témoin pour les clans, un chef et une autorité pour les populations. 5 Voici : une nation que tu ne connais pas, tu l’appelleras, et une nation qui ne te connaît pas courra vers toi, du fait que le SEIGNEUR est ton Dieu, oui, à cause du Saint d’Israël, qui t’a donné sa splendeur.

6 Recherchez le SEIGNEUR puisqu’il se laisse trouver, appelez-le, puisqu’il est proche. 7 Que le méchant abandonne son chemin, et l’homme malfaisant, ses pensées. Qu’il retourne vers le SEIGNEUR, qui lui manifestera sa tendresse, vers notre Dieu, qui pardonne abondamment. 8 C’est que vos pensées ne sont pas mes pensées et mes chemins ne sont pas vos chemins-oracle du SEIGNEUR. 9 C’est que les cieux sont hauts, par rapport à la terre : ainsi mes chemins sont hauts, par rapport à vos chemins, et mes pensées, par rapport à vos pensées. 10 C’est que, comme descend la pluie ou la neige, du haut des cieux, et comme elle ne retourne pas là-haut sans avoir saturé la terre, sans l’avoir fait enfanter et bourgeonner, sans avoir donné semence au semeur et nourriture à celui qui mange, 11 ainsi se comporte ma parole du moment qu’elle sort de ma bouche : elle ne retourne pas vers moi sans résultat, sans avoir exécuté ce qui me plaît et fait aboutir ce pour quoi je l’avais envoyée.

12 C’est en effet dans la jubilation que vous sortirez, et dans la paix que vous serez entraînés. Sur votre passage, montagnes et collines exploseront en acclamations, et tous les arbres de la campagne battront des mains. 13 Au lieu de la ronce croîtra le cyprès, au lieu de l’ortie croîtra le myrte, cela constituera pour le SEIGNEUR une renommée, un signe perpétuel qui ne sera jamais retranché.” (Esaïe 55,1-13 TOB)