Le message du Jeûne fédéral avec Matthieu 20,1-16

Pour vous, les derniers seront toujours les premiers …

Mais … Il n’y a plus de mais.

Quand vous êtes le dernier, pour les autres, vous êtes le premier.

Quand vous êtes le premier, sachez que vous êtes le dernier.

Si vous l’assumez et en tirez les conséquences en vous souciant et occupant du dernier, vous serez premier.

Suite à la prédication sur Matthieu, chapitre 20, versets 1 à 16

Commentaire

Et le message du Conseil d’État vaudois

École vaudoise – Visites des classes par un ecclésiastique

L’école vaudoise et les Églises

Dans le canton de Vaud (Suisse), c’est aux Églises reconnues par l’État comme institutions publiques que le mandat de visiter les classes a été remis. Ce sont des ecclésiastiques attitrés qui sont censés l’assumer (Anne-Catherine Lyon, conseillère d’Etat ; « Interventions des collaborateurs et collaboratrices des Eglises reconnues comme institutions publiques dans l’école obligatoire » ; Lausanne 2008). Comme les enseignants, ces intervenants sont tenus à respecter une certaine neutralité et à intervenir par subsidiarité, c’est-à-dire au nom des deux Églises et dans un esprit œcuménique. Dans ce sens, il ne s’agit pas de confronter les différentes religions au niveau de la foi, mais, respectant la laïcité de l’école, de contribuer au travail que les enseignants font, la transmission de connaissances et de valeurs dans une vision universelle ; même s’il faut reconnaître que la séparation des sphères n’est pas toujours évidente (cf. quelques postulats : « Le savoir et le sens des visites des classes dans les écoles vaudoises »).

Armin Kressmann 2014