L’Église de Bartimée (Marc 10,46-52)

Visites des classes avril 2014 – Pâques, les religions monothéistes, éthique

Voici un plan de visites de classes (4P et 6P Harmos ; écoles vaudoises) en vue de Pâques :

Actions Moyens Contenus Intentions
Se présenter mutuellement Dialogue, noter au tableau Définir la relation, établir un lien
Pâques pour vous ? Partage, noter au tableau Rassembler les visions et les questions, sentir les besoins
Présenter, observer, réfléchir ensemble Un bouquet de fleurs  Pâques, le printemps et la nature L’universalité de la fête, le lien avec la nature, la vie et sa fragilité ; la base commune à tous
Les lapins et les œufs Renouveau, la vie Faire le lien avec la vie des enfants
Qui connaît ce livre ? La bible Raconter : les témoins d’autrefois Entrer dans la dimension historique ; le récit, la narration
De qui parle-t-il ? Partage, faire raconter et raconter Abraham … les religions monothéistesMoïse … les religions du livre et la PâqueJésus … le christianisme et Pâques Des histoires de vie et ce qui nous est communLa question de la libertéLa question de la vie et de la mort
Écrire, poser, témoigner, s’exposer – ex-ister, donc se différencier et devenir quelqu’un à l’intérieur d’un univers commun La Thora (bible hébraïque), le Nouveau Testament grec, la Bible et le Coran Écrire : le livre, l’écrit, le témoignage Différencier, décliner … les religions comme grammaires d’un « langage » (de la vie) universel commun (l’amour) ; universalité et particularité
Pâques, au-delà des lapins et des œufs, raconter … La croix La semaine sainte et Pâques La finitude de la vie, sa vulnérabilité, la mort, l’espoir, la valeur de la vie
… et la question de Dieu Dessin :Abraham et Moïse … le judaïsmeAbraham, Moïse et Jésus … le christianisme

Abraham, Moïse, Jésus et Mahomet … l’Islam

Il y en a qui disent qu’il y a quelqu’un qui nous déclare précieux et qui nous traite en conséquence, au-delà de tout ce que nous vivons ; on les appelle « croyants » La dignité humaine et les valeurs du vivre ensemble ; éthique et/ou morale
Et c’est bon ainsi … A chacun/e un chocolat Un bouquet d’enfants « Tu es précieux/euse … » ; « l’œcuménisme interreligieux »
Selon les niveaux, les attentes et les circonstances davantage développer l’un ou l’autre des aspects

Armin Kressmann 2014

La conversion de Paul (Christophe Senft)

Christophe Senft, Jésus de Nazareth et Paul de Tarse, Labor et Fides, Genève 1985, p. 63ss

Deux sources d’information : les lettres de Paul et le livre des Actes.

Luc dispose-t-il d’un carnet de route de Paul ou d’un de ses compagnons ?

Luc a lui-même composé les discours de ses héros.

La conversion de Paul nous mène au centre de sa théologie (Ac 9).

Ce qui est en cause dans l’événement, c’est le coeur même du judaïsme : la loi de Moïse et la question de la justice de l’homme devant Dieu.

Paul le pharisien,

avant sa conversion : image d’un Jésus transgresseur de la la Loi et séducteur des foules

après sa conversion : il a constamment mis la mort de Jésus en relation avec le problème … du rôle de la Loi … L’idée traditionnelle de la mort expiatoire … cesse chez lui d’occuper le premier plan.

Un changement radical dans la manière de comprendre la Loi.

Galates / Philippiens 3

Paul est allé au bout du judaïsme et constate … que se fut une réussite complète.

Pourquoi alors une conversion ?

La réussite parfaite de son effort l’a en fait coupé de Dieu (Philippiens 3,7-9).

Une transformation radicale de la perspective.

Paul a compris que l’homme ne vit ni de ce qu’il est … ni de ce qu’il fait : pratique irréprochable de la Loi, mais de ce que Dieu donne.

Paul a reconnu que sa perfection religieuse le séparait de Dieu.

Jésus, pour le pharisien Paul, était le transgresseur frappé à juste titre au nom de la Loi et par la Loi ; il est maintenant pour lui le Christ qui lui dévoile la perversité de sa perfection, qui l’a libéré de la Loi qui engendre inévitablement cette perfection pervertie. Il lui a donné la vraie connaissance de Dieu : Dieu de l’amour inconditionnel et gratuit.