Luc 2,1-21 et 18,15-17 – Méditation de Noël : « Les gens amenait à Jésus les nouveau-nés … pour qu’ils les touche … »

Un enfant …

Il est là …

On ne connaît pas le père, … mais l’enfant est là …

L’ange avait dit à Joseph d’assumer la paternité …

… parce que tout enfant qui est là … est un enfant voulu par Dieu.

Et Joseph assume …

L’enfant est là …

Il est sur la paille, dans une mangeoire …

Même si les hommes ne l’accueille pas …

… il participe à la création … la création toute entière ; il en fait partie.

Elle le reçoit, elle l’entoure, elle l’accueille …

… parce que tout enfant fait partie de la bonne création …

Sans lui, la création ne serait pas ce qu’elle est …

Davantage :

tout enfant,

quel qu’il soit,

n’est pas seulement créé, voulu par Dieu,

mais crée à son image …

L’enfant, tout enfant ressemble à Dieu …

C’est ça qui fait la sainteté, sa sainteté, notre sainteté …

L’enfant s’appelle : « Dieu sauve » ; Jésus, en hébreu.

L’enfant est notre salut ….

… Tout enfant est salut …

En l’enfant, en cet enfant, nous sommes tous enfants de Dieu …

Nous sommes tous, vous, moi, chacun, chacune, voulu par Dieu …

Et nous faisons tous, chacun, chacune, vous, moi, partie de cette grande création …

Nous sommes création …

Nous sommes bonnes création …

L’enfant s’appelle « Dieu sauve » …

Le salut … ?

« Je vous le déclare, qui n’accueille pas le Royaume de Dieu comme un enfant … n’y entrera pas »

Je vous le déclare, qui n’accueille pas l’enfant …

n’entrera pas dans le Royaume de Dieu …

Le Royaume de Dieu ?

Le salut, le bonheur, soi-même, la vie, sa vie …

… qui n’accueillera pas sa vie, soi-même …

… soi-même comme enfant …

… comme donné, comme voulu, comme créé,

… … comme enfant de Dieu …

… et qui n’accueillera pas autrui

… comme donné, voulu, créé …

… saint, précieux, digne …

… autrui comme enfant de Dieu …

… soi-même comme un enfant de Dieu …

 … n’entrera pas dans le Royaume de Dieu ?

Comme un enfant … ?

L’enfant, comment accueille-t-il la vie, sa vie, et le monde, et soi-même, et autrui ?

« Les gens amenait à Jésus les nouveau-nés … pour qu’ils les touche … »

Pour qu’ils les touche …

Toucher Dieu … et être touché par Dieu …

… … …

Toucher et se laisser toucher !?

Se laisser toucher par soi-même, et les autres …

… les émotions

… le monde …

… autrui …

… la parole …

« Gloire à Dieu au plus haut des cieux et paix à vous … en qui Dieu se plaît … »

 … toucher et être touché, modeler et être modelé,

… créer et être créé, re-créé,

… naître et renaître …

… être nouveau-né …

Pour l’enfant,

tous les jours,

… c’est Noël !

Armin Kressmann 2013

(Suite à l’exégèse

Print Friendly

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>