Approches de Matthieu 18 (Mt 18) et suivants dans les cultes de la rentrée

Avec le lectionnaire de notre Église, voir dernière colonne

Pour l’Église la rentrée c’est l’Avent : avant l’Avent, il y a encore bien du travail (Matthieu 18) !

Dimanche 7.9. Mt 18,1-5 et Mt 18,19.20 … (15-20)

La rentrée avant la rentrée … l’Avent

Devenir comme les enfants

Prier en situation de conflit : là où deux ou trois …

« La grâce et la paix nous sont données »

Dimanche 14.9. Fête à Gryon (Mt 18,1-5) et Mt 18,21.23

Les enfants ; comment sont-ils ?

Le pardon entre frères

La récolte … et la religion, il semble que c’est le même mot !

  • la création
  • le passé, l’histoire
  • les personnes
  • Daniel Nagy … et les autres

l’action de grâce

Dimanche 21.9. Jeûne fédéral Mt 20,1-16a

Les ouvriers de la onzième heure

Se mettre au travail

Dimanche 28.9. Mt 21,28-32

Les deux fils ; fides quae et fides qua

Dimanche 5.10. Fête à Bex Mt 21,33-43 – Les quatre saisons

Des métayers révoltés … au festin nuptial Mt 22,1-14

Les saisons … l’automne … et les feuilles tombent …

… dans l’attente du renouveau … accueil et installations :

les bourgeons … le printemps après l’hiver

Nous devons passer l’hiver ! Noël !

La pierre qu’on rejetées les bâtisseurs

La pierre angulaire Mt 21,42 … le printemps : Pâques !

La pierre d’achoppement … la pierre de la cathédrale comme objet symbolique …

Louange, prière (Bruno de Roeck) – Célébration œcuménique de la Semaine de prière pour l’unité des chrétiens 2014

Seigneur Dieu,

tu es le Dieu des choses impossibles.

Nous venons te les demander, ces choses impossibles

car c’est Toi, Toi seul,

qui peux transformer les pierres

en vivants enfants d’Abraham

et faire fleurir comme une rose le sable du désert.

C’est Toi qui, pour tes amis affamés,

as fait tomber le pain du ciel

et pour les assoiffés jaillir l’eau du rocher.

Toi qui es né d’une Vierge

et qui fais de la mort une porte ouverte sur la vie,

nous venons te demander l’impossible.

Fais que ton Église redevienne une.

C’est impossible Seigneur ?

C’est pourquoi nous venons vers Toi.

Nos cœurs sont des pierres.

Nos foulons un désert sans limite.

Nous avons faim et soif, et le ciel reste vide,

le roc desséché.

Notre chemin demeure barré par une mer de préjugés,

de peurs, d’incompréhension et d’ignorance.

Mène-nous ensemble dans la maison de ton père,

où les demeures sont innombrables.

Ramènes tous les chrétiens à la maison,

non pas dans notre Église,

non pas dans la leur,

mais dans la Tienne.

C’est impossible Seigneur ?

C’est pourquoi nous venons vers Toi.

Amen

Repentance – Célébration œcuménique de la Semaine de prière pour l’unité des chrétiens 2014 (Psaume 36(35))

Seigneur, notre frère le psalmiste dit (Psaume 36(35),3-5) :

L’infidèle se voit d’un œil trop flatteur

pour trouver sa faute et la détester.

Il n’a que méfait et tromperie à la bouche,

il a perdu le sens du bien.

Sur sa couche, il prémédite un méfait ;

il s’obstine dans une voie qui n’est pas bonne,

il ne rejette pas le mal.

Seigneur, infidèles, nous espérons que nous ne le sommes pas.

Cependant, pouvons-nous en être sûrs ?

Reconnaissons-nous toujours notre faute et la détestons-nous ?

Sommes-nous toujours à l’abri de tromperie ?

Est-ce que notre voie est toujours bonne ?

Le mal, le rejetons-nous toujours ?

Et notre regard sur nous-mêmes, n’est-il pas trop flatteur ?

Ne pensons-nous pas que notre voie,

notre manière de vivre l’Évangile, notre confession,

est la meilleure ?

Ainsi, nous qui nous appelons chrétiens protestants évangéliques réformés

et qui voulons l’être, francs, en prise directes avec toi, humbles et simples,

reconnaissons que notre réserve est parfois orgueil,

que notre fidélité, à l’égard de ta volonté et ta loi, est parfois bien relative,

et que nous risquons de confondre amour et justice.

Pardonne-nous, Seigneur.

…. … … (les autres communautés prennent la parole)

Parole de grâce Psaume 36(35),6-11

« Le Christ est-il divisé ? » – Célébration œcuménique de la Semaine de prière pour l’unité des chrétiens

Dimanche 19 janvier 2014, 10h30 à l’église Saint-Joseph, Lausanne

Chacune des quatre communautés présentes apporte un chant spécifique, très connu et aimé par sa communauté.

Chaque communauté apporte aussi un objet qui illustre une de ses contributions fortes à l’ensemble de ce que nous pouvons appeler le corps du Christ. Elle l’explicite en quelques mots dans la deuxième partie du message.

Enfin, dans la liturgie de repentance, chaque communauté reconnaît une limite qui lui semble propre.

 

Salutation / Accueil / Invocation ; avec Ésaïe 57,14-19

Repentance avec le Psaume 36(35)

Un déficit dans chaque communauté

Parole de grâce

Prière d’illumination

Lecture 1 Corinthiens 1,1-17

Lecture Marc 9,33-41

Prédication

« Dispute théologique » sur la première place

La discussion est dans l’impasse

Recentrage sur Jésus Christ

A chacun sa place : chaque communauté apporte un objet

Une force de chaque communauté

Donc nos contributions respectives …

… et les autres !

Intercession (prière universelle)

Une place pour chaque communauté

En Jésus Christ :

Confession de la foi (Nicée-Constantinople)

Notre Père

Louange à plusieurs voix

Bénédiction : la finale de 1 Thessaloniciens